Chat adulte : quel régime alimentaire est le plus adapté ?

La transition du chaton au chat adulte se fait très rapidement. Il connaît une croissance fulgurante contrairement aux humains. Il atteint sa maturité au bout des 12 premiers mois environ de son existence. À ce stade, ses besoins nutritionnels ne sont plus les mêmes qu’à son enfance. À ce stade, quel régime alimentaire est le plus adapté pour son bien-être ?

Les boulettes de pâtes

Le chat est classé dans la catégorie des félins. Sa mâchoire s’affermit jour après jour, ce qui tombe à point nommé pour lui donner d’autres aliments qu’une simple croquette chat. D’ailleurs, cette alimentation est de plus en plus revisitée par les fabricants afin de les adapter aux besoins nutritionnels du félin par âge et par race. Certains vont même plus loin en proposant des boulettes de pâte pour chat stérilisé. Il est donc possible de continuer à nourrir votre chat adulte avec les pâtées appropriées. En ce qui concerne les aliments additionnels, voici ce qu’il faut lui donner.

La viande et le poisson

Comme à son habitude, le chat renifle toujours son repas avant de le manger. Il est capable de rester affamé si le repas ne lui convient pas et plus encore si c’est toujours la routine au menu. Cette attitude est plus prononcée chez l’adulte. Vous pouvez varier son alimentation avec de la viande et le poisson cru. Le chat est un carnivore après tout. Il n’aura pas de difficulté à consommer la chair de poulet, du lapin et autres viandes qui sont riches en protéines. C’est le retour au naturel, mais sans trop forcer, car un régime carné ne doit pas prédominer dans la balance nutritive de votre chat. Le risque qu’il prenne goût à la chair fraîche et parte chasser les petits animaux dans le voisinage est grand. Par mesure de précaution, il faut les émietter ou les morceler, puis les mélanger à ses repas de croquette chat. L’autre solution est de les frire ou bouillir à mi-cuisson avec une pincée de sel et sans assaisonnement.

Les légumes et autres aliments

Le chat vivant aux côtés de l’homme apprend à manger un tas de choses, dont les légumes. Ceux-ci contribuent tout comme chez l’être humain à son intégrité physique par leurs apports en fibres et vitamines. Cela dit, elles ne sont pas toutes digestes, comme c’est le cas de l’arachide et ses dérivées (huile, cacahuète, etc.). Les autres interdits sont les betteraves, oignons, épinards, ails, lentilles et poireaux. Donnez-lui en revanche la carotte, la courgette, les petits pois et des fruits comme la citrouille. Prenez néanmoins le soin de retirer les pépins qui s’y trouvent, car ils ont tendance à coller le palais ou la gorge du félidé. Parce qu’il n’est pas facile à gérer comme le chien, il faut les fruits soient insérés dans son régime alimentaire de manière progressive.

Tenir compte de la ration alimentaire

Le chat mange plusieurs fois en cours de journée. Selon sa classification raciale et sa morphologie (poids et taille), il faut nécessairement adapter la ration. Si le félin adulte est peu actif à la maison, sa dose de nourriture doit être extrêmement contrôlée. La contenance en lipide doit être limitée pour éviter la reprise de poids.

Pour plus de sûreté, vous pouvez consulter un nutritionniste animalier ou un vétérinaire pour une meilleure adaptabilité de sa diète.

bienvenat

Revenir en haut de page